C’est fou comme le temps passe !

Aujourd’hui, c’est mon anniblogue. Déjà trois ans. C’est fou comme le temps passe. Gâteau

Ma persévérance me surprend, sachant que j’ai commencé à bloguer par accident. Je suis membre de l’UNEQ, une association qui défend les droits des auteurs au Québec. Nous avons des formations, mais comme la Maison de la Littérature se trouve à Montréal, je suis souvent obligée de m’en passer. J’étais enchantée le jour où j’ai lu que la Connaissance rayonnerait jusqu’en province (« à l’étranger [sic] » comme me l’a déjà dit un journaliste dont je tairai le nom par charité chrétienne). Je me suis inscrite sans même prendre le temps de lire l’intitulé du cours.

J’ai reçu ma confirmation d’inscription en même temps que le plan de cours. J’ai secoué la tête. Je n’avais jamais entendu parler de blogues, je n’avais pas de photo de profil Facebook et je ne connaissais pas l’existence de Candy Crush. C’était l’époque où j’avais une vie. Mon ordinateur me servait alors à envoyer des courriels et à mettre à jour la musique sur mon I-Pod-pas-touch. Ce n’était pas l’objet chronophage que je combats aujourd’hui comme si c’était un dragon.

Chat et ordinateur

Je me suis présentée au cégep de Sainte-Foy avec les mains dans les poches, sans ordinateur, sans lunettes d’ordinateur et sans aucun mot de passe. Avec le recul, je décrirais mon comportement comme celui d’une mère au foyer qui saute sur la première occasion de se rappeler sa décennie d’études littéraires.

Je ne peux pas dire que j’ai eu une grande révélation. C’est mon mari qui a créé mon compte et il a fallu des mois pour que j’écrive mon premier article. Je ne savais pas de quoi parler. Il me semblait que mon existence était soporifique et que rien d’excitant ne pouvait jaillir d’une famille nucléaire vivant sans histoire dans un bungalow de banlieue.

Ce premier article était un peu poussif. Je n’avais pas compris que ma simple vie offrait une source inépuisable d’anecdotes et que j’avais beau vouloir être sérieuse, l’humour définissait mon style. Dès le troisième article, j’avais renoncé au ton académique. Depuis, je n’ai jamais cessé de m’amuser à écrire mes chroniques. Vous êtes de plus en plus nombreux à me lire et je vous remercie du fond du cœur. Vous faites mon bonheur !

Chat heureux

Publicités

12 réflexions sur “C’est fou comme le temps passe !

  1. Alors…Bon Anniversaire! Et bravo pour ta persévérence.
    C’est toujours un plaisir de te lire.
    Je te souhaite encore beaucoup d’articles!!! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s