La délicatesse des gars de chantier

Je vous le dis sans détour, mais avec retard : j’ai déménagé. Adieu la vie douce du bungalow, bonjour le prestige du cottage. Je vous en parlerai plus longuement lorsque la poussière aura fini de virevolter autour de moi et que n’aurai plus à faire des bains de nez trois fois par jour.

SONY DSC

J’ai de sérieux problèmes de sinus parce qu’après avoir partagé l’essentiel de ma vie avec l’adorable Yvan — mon homme à tout faire qui fait vraiment tout, même remonter le moral — une imposante armée de poseux de thermopompe occupe l’espace depuis hier. Et je peux vous dire qu’ils l’occupent sacrément. Radio à tue-tête, va-et-vient dans les escaliers, épaisse couche d’isolant tourbillonnant sur les planchers…

Heureusement, je suis heureuse. Ça achève et je suis de bonne humeur. En plus, ils sont adorables. Malgré leurs bottes boueuses et le dégât qu’ils imposent à ma nouvelle maison, on sent qu’ils cachent une coquetterie au fond de leur âme. J’ai surpris l’un d’eux qui chantait « L’important c’est la rose ». Je jurerais qu’il a rougi quand je suis entrée dans la cuisine.

À la fin de la journée, ils tentent de faire le ménage avec leur Shop-Vak industriel de 200 livres. C’est touchant d’imperfection.

Ce soir, en allant chercher ma fille à son cours de conduite, j’ai vu qu’ils avaient remis les choses en place dans le garde-robe de l’entrée. J’ai eu un peu de mal à récupérer mes gants, mais ça m’a quand même fait craquer.

À l'envers À l'envers

 

Publicités

10 réflexions sur “La délicatesse des gars de chantier

  1. Un moins bon moment à passer, mais je sais que vous serez bien dans votre nouvelle maison. Félicitation!!! Je sais que mes parents ont perdus de bons voisins, mais d’autres seront gagnants à vous avoir pour tel. Je suis très heureuse pour vous.

    J'aime

  2. Félicitations, ma chère amie! Et je vois que les couleurs du Brésil sont déjà là! 😄😄😄 Que vous soyez très heureux dans votre nouvelle maison!

    J'aime

  3. Bon courage, Julie! Tu as dit que ça achevait et, surtout, que tu étais heureuse. Ce qui te sauve et te sauvera toujours, c’est ta faculté de voir en tout les ineffables et craquantes petites choses. Comme la ´délicatesse ´ de tes gars de chantier. 🌹

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s