Y a-t-il un synesthète dans la salle?

Oui, moi.

Connaissez-vous la synesthésie ? J’en ai personnellement entendu parler pour la première fois il y a trois mois en lisant un texte de Pascal Perrat. Il décrivait les synesthètes comme des personnes qui pratiquaient intuitivement la métaphore. Utile pour une écrivaine, me suis-je dit, j’aimerais bien être atteinte de ce trouble neurologique. J’ai donc entrepris quelques recherches.

J’ai commencé par Antidote (là où tout commence en ce qui me concerne). La synesthésie serait

« une perception anormale d’une autre sensation que celle perçue normalement, dans une autre région du corps ou appartenant à un autre sens ».

Par exemple, les musiciens associent des couleurs aux notes. Les poètes, eux, peuvent combiner des images et des émotions. On donne souvent l’exemple du poème Les voyelles, d’Arthur Rimbaud.

Arthur Rimbaud

Rémy, le rat cuisinier dans Ratatouille, voit des feux d’artifice quand il goûte un plat. Il est clairement synestète.

J’ai continué mon furetage du côté de Wikipédia :

«Les synesthètes rapportent souvent qu’ils ne savaient même pas que leur synesthésie était inhabituelle jusqu’à ce qu’ils réalisent que la plupart des gens n’expérimentaient pas les mêmes sensations qu’eux».

On me regarde avec des yeux de poisson quand je décris la manière dont je vois les chiffres. Selon ce critère, je pourrais donc être synesthète.

Je voulais tout de même faire un test pour valider mon hypothèse personnelle. Synesthesia Battery me confirme que je possède au moins trois formes différentes de synesthésie, dont l’association des chiffres et des couleurs (depuis la maternelle, chaque chiffre est pairé avec une couleur). Dans ma tête, j’organise aussi les chiffres selon un ordre qui amuse beaucoup mon mari matheux. Et quand j’entends un bruit, le soir avant de m’endormir, je vois une pluie d’étincelles derrière mes paupières closes et c’est rudement joli.

feu-d-artifice

Quant à savoir si je pratique spontanément la métaphore, je crois que oui, mais le test n’a pas validé cette forme littéraire de la synesthésie. Je peux, par contre, vous assurer que (presque) personne ne cite plus de répliques de films que moi. Je partage le podium avec une fille de 13 ans et un garçon de 12 ans.

Oui, j’ai oublié de vous dire : la synesthésie est une heureuse affection lourdement héréditaire.

Publicités

9 réflexions sur “Y a-t-il un synesthète dans la salle?

  1. Ma chère amie, mes félicitations pour ton blog. Les deux articles sont merveilleux!
    Gros becs.
    Ton ami de l’autre côté de la planète!
    Cláudio.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s