Les anges sont vaniteux – chapitre 180

Vendredi 12 juin

Johanne préfère le titre de Brigitte, La brigade des chaussettes. C’est effectivement très bon, mais pour que ça colle, je dois mettre une référence à des chaussettes et je n’ai pas du tout envie de d’écrire des passages en plus. J’ai donc choisi celui de Dominique : Sept ans de malheur pour la bande des faussaires. Johanne a approuvé, même si je ne lui ai pas avoué pourquoi ma préférence allait à cette histoire de miroir. Le titre du roman étant arrêté, je considère que l’écriture est terminée et que je peux enfin me mettre à l’illustration. Je devais passer par l’épreuve de l’écriture pour apprécier à sa juste valeur le plaisir de dessiner.

Anne n’est pas bête quand elle croit qu’elle a fini d’écrire : elle se ment. Si elle voyait la vérité en face, elle sombrerait en plein désespoir.

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 180

  1. « Je devais passer par l’épreuve de l’écriture pour apprécier à sa juste valeur le plaisir de dessiner ». Voilà une bonne manière de penser, même si « elle se ment » « quand elle croit qu’elle a fini d’écrire », comme dit son ange.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s