Les anges sont vaniteux – chapitre 153

Mercredi 6 mai

Lionel a un petit rhume qui ne l’empêchera pas de retourner à l’école demain. Agathe, elle, a une pneumonie.

Rien que ça.

J’ai failli tourner de l’œil dans les bras du médecin en apprenant la nouvelle. Je lui ai expliqué que mon arrière-grand-mère (la mère de mamie) en était morte. La docteure m’a expliqué qu’aujourd’hui, grâce aux antibiotiques, la pneumonie n’était pas plus grave qu’une autre « ite ». Agathe sera contagieuse pendant 24 heures. Aïe aïe aïe ! Pourvu que les gars n’attrapent rien.

Je m’attelle à la tâche.

C’est dur pour une mère de voir son enfant malade. Quand je pense qu’avant d’avoir des bébés, je m’inquiétais de savoir un chat seul à la maison, sans radio pour lui tenir compagnie…

Anne avait tout à apprendre de l’inquiétude.

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 153

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s