Les anges sont vaniteux – chapitre 110

Jeudi 26 février

Peter nous attendait à l’aéroport de Québec. Avec ses six pieds deux, on l’a vu dès notre sortie des douanes. C’était gentil de venir nous accueillir, mais on ne comprenait pas pourquoi. Il nous a soufflé à l’oreille qu’il avait quitté Sylvie et qu’il s’était installé chez nous.Aéroport Québec

— On parlera de tout ça plus tard… Pour le moment, on file à la maison. Je vous ai préparé un bon repas. Vous devez avoir mille histoires à raconter, non ?

Les enfants lui ont sauté dessus pour leur parler des fesses des danseuses, des compétitions de natation et des châteaux de sable.Havava

James et moi, on est complètement sonnés. On a hâte qu’il nous parle. On s’inquiète.

J’ai été naïf de penser que les choses allaient s’arranger après les mois difficiles qu’on a eus. C’est rare que ça m’arrive.

Château de sable

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 110

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s