Les anges sont vaniteux – chapitre 90

Samedi 17 janvier

C’est un mauvais biorythme pour moi. James est arrivé en retard avant-hier (comme d’habitude), mais je n’ai pas réussi à passer par-dessus (pas comme d’habitude). Plutôt que de babouner devant la télé, on a choisi d’aller vider le sujet dans la chambre à coucher. On a laissé tomber, morts de fatigue à 11 h, alors que rien n’était réglé. Ils ne se comprennent pasHeureusement, hier soir, il est rentré plus tôt et on a enterré la hache de guerre. On n’avait pas trop le choix : il est parti ce matin à Montréal pour la foire du jeu vidéo. Il y restera toute la semaine. Il est tout excité : c’est un peu son festival de Canne.

Je m’inquiète pour Anne. James n’a pas compris qu’elle était fatiguée et qu’elle avait besoin d’aide avec les enfants. À toujours faire passer la carrière de son homme avant la sienne, elle risque de se noyer dans une mer de récriminations et d’amertume. C’est loin d’être un terreau fertile pour l’amour.Fatiguée

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 90

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s