Les anges sont vaniteux – chapitre 68

Vendredi 28 novembre

J’ai fini trois aquarelles hier soir ! J’ai bien failli piquer du nez entre le troisième et le quatrième verre, mais j’ai fait une ivrogne de moi et je me suis soûlée jusqu’au bout. Même si j’avais la tête dans le cul, j’ai fait deux illustrations aujourd’hui. Elles sont moins bonnes que celles d’hier. Ça fait peur, non ?

Pas tellement. On peut tirer la conclusion que quand on arrête de penser, on travaille mieux. La peur ralentit plus que l’effort. Quand Anne comprendra-t-elle enfin ?Sans peur

On est sortis pour fêter ça. Raoul et Lionel étaient en train de jouer avec leurs tortues lorsque James les a appelés en criant « pizza ! » Tout content, Raoul a laissé tomber une grosse roche dans l’aquarium pour courir vers son père. Roche qui s’est empressée d’écraser sauvagement la tête de deux malheureuses. Pauvres petites. Quand on est rentrés, les enfants les ont trouvées transformées en soupe dans un bouillon vert et gluant. Les trois rescapées tremblaient de peur à l’autre bout de l’aquarium. Elles ont dû frôler l’apoplexie en voyant Raoul se pencher au-dessus du bocal pour enlever l’arme du crime.turtle-243732_1920

Agathe a fait une crise d’hystérie qui lui a valu un somnifère (une granule homéopathique contre les poussées dentaires). Lionel, lui, est resté tétanisé devant le massacre. J’espère qu’il retrouvera l’usage de la parole un jour.

Pauvres tortues. Qu’elles reposent en paix.Aurevoir tortue

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 68

  1. Ma partie préférée: « … quand on arrête de penser, on travaille mieux. La peur ralentit plus que l’effort »! Tout à fait vrai!

    ***

    Quand j’étais tout petit, mon père m’a donné, en deux occasions, un poussin. Le premier, je l’ai tué, par accident, bien sûr, entre mes mains, car je savais pas que l’on ne les pouvait pas serrer trop fort; le deuxième, je l’ai aussi tué, aussi par accident, quand j’ai mis sa tête dans son mangeoire pour le « stimuler » à manger sa ration… Les deux fois, je voulais le meilleur pour eux, les pauvres!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s