Les anges sont vaniteux – chapitre 66

Mardi 25 novembre

C’est la catastrophe. La fontaine à eau qui est dans la cuisine au-dessus de mon bureau et plus précisément au-dessus ma table à dessin a fui cette nuit. Elle a traversé le plancher et ravagé toute ma série d’aquarelle pour le livre d’Amélie. Je suis désespérée. Johanne dit qu’elle peut me donner une semaine de sursis, mais pas plus parce qu’elle devra payer une pénalité à l’imprimeur.Le travail et l'eau

Pauvre, pauvre Anne. Elle a droit à un moment d’abattement ; j’absorberai ses larmes, à défaut d’avoir pu m’occuper de la fontaine. Ensuite, elle relèvera ses manches et trouvera une solution à son problème. Je sais qu’elle y arrivera : je l’ai déjà vu faire.

J’ai pleuré un bon coup puis j’ai mis mon Shilvi de Noël (celui que j’écoute toute l’année, mais en cachette, parce que je n’aime pas faire rire de moi) et je suis retournée au boulot. J’ai fait deux dessins aujourd’hui. Ils sont plus beaux que les anciens, mais à quoi ça me sert de pondre des chefs-d’œuvre, si je perds ma job ?

De la musique de Noël : quelle bonne idée ! Elle souligne l’arrivée du Sauveur, non ?

On se remet au boulot

Publicités

3 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 66

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s