Les anges sont vaniteux – chapitre 63

Mardi 18 novembre

James a une grippette. Il se plaint d’être fatigué — très fatigué. Il a appelé au bureau pour dire qu’il ne rentrerait pas de la journée. Quel destin tragique que celui de l’Homme ! C’est comme si Dieu avait eu une faiblesse au moment de la création. On ressent une forme d’inquiétude en regardant ce personnage principal, attachant, mais fragile. Va-t-il survivre ? Va-t-il guérir ? Pourra-t-il aimer à nouveau ?On est inquiet

J’adore le manque de sobriété d’Anne. Il a fallu un temps pour m’y habituer — je n’arrivais pas à comprendre pourquoi elle criait à l’injustice quand elle voyait les crayons noirs s’user plus vite que les autres —, mais maintenant, j’aurais du mal à m’en passer. Si un jour j’ai un protégé posé, je vais m’ennuyer ferme.L'ange aime Anne

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 63

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s