Bas épais

Au déjeuner, mon fils nous énumère les choses qu’il doit prendre pour son voyage scolaire à Lake Placid.

Il nous faut des bas épais. Ça veut dire qu’on ne prend pas les bas les plus intelligents du tiroir.

Admiratrice de François Pérusse, j’ai ri à gorge déployée.

Bas épais


Constituée de québécismes, cette blague mérite une section explications.

Le déjeuner est le premier repas de la journée. Le petit déjeuner donc.

Les bas sont ici des chaussettes.

Chez nous, être épais signifie être imbécile. D’où la savoureuse expression : « épais dans le plus mince ».

À l’insulte épais (« personne qui ne comprend pas vite, imbécile »), on ajoute la précision imagée et humoristique selon laquelle la personne est « épaisse » même dans ses parties les plus « minces » (un peu comme une viande, ou comme n’importe quel objet) (Wiktionnaire)

Publicités

6 réflexions sur “Bas épais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s