Le bilan de lecture

Qui dit janvier, dit bilan. Il y a en a des difficiles (oh non, pas encore un kilo de plus), des ennuyants (les finances, bof) et des carrément jouissifs. Mon préféré des préférés est le bilan de lecture.

Cadeaux de Noël 2015

Il y a des années, mes parents m’ont rapporté de Grèce un livre blanc avec fermoir moyenâgeux et pierre incrustée. Je devais lui réserver quelque chose de plus spécial que ma courbe de poids. J’ai décidé de l’utiliser pour faire un florilège de lecture. J’y notais des citations au hasard, quand j’y pensais. À ce rythme, il allait me falloir une vie pour noircir ce livre blanc. Mais une ostination de couple a court-circuité le processus.

Après m’avoir entendu déclarer que je ne lisais pas tellement, mon mari m’a contredite. Pour lui prouver que j’avais raison, j’ai décidé de compiler mes lectures et de noter systématiquement mes passages préférés dans mon cahier blanc. À la fin de cette année-là, j’avais une trentaine de livres à mon palmarès.

Un monstre était né. Impossible alors de dissocier le plaisir de lire du plaisir de recopier des citations. J’ai longtemps souligné les passages, mais comme je ne garde pas mes livres, ça me gênait de les annoter. Je me suis donc mise aux papillons adhésifs et comme je les réutilise jusqu’à ce qu’ils ne collent plus, j’en sème partout dans mon sillage. Je suis un vrai petit Poucet.

Mon mari est scientifique et mes heures passées à recopier des livres pendant qu’il joue à Smash up avec les enfants ne l’émeuvent guère. Par contre, il adore quand au début de l’an, nous nous asseyons avec un verre de vin, moi avec mon livre blanc et lui avec son ordinateur, pour remplir le fichier Excel de mes performances. Il entre les titres, le nombre de pages et les noms des auteurs. Il me sort ensuite des pages de statistiques et m’offre un nuage de mots. Son enthousiasme m’a contaminé et je prends maintenant plaisir à essayer de battre mes records.

Nuage 2015

Mon ami Stéphane me demandait si toutes ces procédures ne nuisaient pas au plaisir de lire. Ma réponse est catégorique : non. Au contraire, ça le décuple. C’est un petit bricolage qui prolonge agréablement la vie du livre après qu’il est refermé. C’est aussi un truc qui me fait lire plus vite. Et il n’y a pas de meilleur moyen de se perdre dans une histoire que d’y déménager. J’adore ça.

En 2015, j’ai lu 64 livres pour une moyenne de 47,7 pages par jour. Je ne pense pas pouvoir battre ce record alors je vais me donner un nouveau défi. J’aimerais lire le contenu de ma table de chevet de lecture — oui, j’ai un meuble réservé à cet usage. Je reçois toujours beaucoup de livres en cadeau et j’ai atteint à Noël le dangereux point de rupture où mes nouvelles acquisitions ne trouvent plus de place. Soit j’achète une bibliothèque d’œuvres à lire, ce qui est hors de question, soit je libère de l’espace. Livres à lire

Je vous tiens au courant.

Publicités

5 réflexions sur “Le bilan de lecture

    1. Ah! Ah! Je pensais que tu avais fait un erreur et que tu voulais dire «humilité» et non «humiliation»! Tu vas t’en remettre : je me suis bien remise de te voir finir ton droit alors que c’était carrément impossible pour moi.

      J'aime

  1. Incroyable! Que de lecture. Pour continuer dans les statistiques, si tu lis une page à la minute, alors tu as lu, en moyenne, environ 50 minutes tous les jours chaque jour de 2015. Avec 24h par jour, tu pourrais faire mieux! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s