La récréation 41 (Cernés par l’amour)

Un des meilleurs débuts de film est sans doute Actually love, de Richard Curtis.

Toutes les fois que je déprime en voyant ce qui se passe dans le monde, je pense la zone d’arrivée des passagers de l’aéroport de Londres; de l’avis général nous vivons dans un monde de haine et de cupidité. Je ne suis pas d’accord. J’ai plutôt le sentiment que l’amour est présent partout; il n’y a pas toujours de quoi en faire un roman, mais il est bien là : père et fils, mère et filles, mari et femme, copains, copines, vieux amis… Quand les deux avions ont frappé les tours Jumelles, à ma connaissance aucun des appels téléphoniques de ces gens qui allaient mourir ne contenait de messages de haine ou de vengeance. C’étaient tous des messages d’amour. Si vous cherchez bien, j’ai la désagréable impression que vous constaterez qu’en définitive, nous sommes cernés par l’amour.

Tomate

Ce matin, je suis tombée sur cette magnifique scène de retrouvailles. Je vous l’offre : ça commence bien la journée.

Publicités

4 réflexions sur “La récréation 41 (Cernés par l’amour)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s