Joyeuse Halloween!

Bien malin qui pourrait croire, en regardant mes nombreuses décorations de saison, que je n’aime pas l’Halloween. Les momies, zombies et autres cris d’horreur ne m’inspirent rien d’autre que… de l’horreur. Mais comme la dernière chose au monde que je veux, c’est que mes enfants soient ostracisés, je couds des costumes, je décore et je prépare des sacs de bonbons. Comment fais-je pour tenir le coup, me demanderez-vous?

D’abord, j’exploite à fond le côté mignon de la fête. Chez nous, les petits chats noirs sont légion, les araignées ont une bouille rigolote, les fantômes sont cotonneux et les chauves-souris sourient à pleines dents. Tout ce qui saigne ou qui pue est persona non grata.

Ensuite, je bricole compulsivement. C’est une technique contraphobique qui m’aide à tenir les créatures effrayantes à distance. Ça marche bien, sans compter que si un monstre approche, je serai tellement occupée à coudre, broder, tricoter ou coller que je ne le verrai même pas.

Finalement, les jours de cafard où, en plus, le soleil refuse de se lever parce qu’il pleut trop, je mets, pas fort et pas longtemps, un tout petit peu de musique de Noël. Les mâles de la maison protestent vigoureusement, mais le sourire de ma fille me rend sourde à leurs récriminations. Et puis, on ne va pas chipoter pour un mois ou deux d’avance, non?

Banderole Araignées

Cette banderole est un bricolage que j’ai adoré faire parce qu’il m’a permis d’arracher les pages des Petites filles modèles. J’ai trouvé ce livre  soporifique à chacune des trois fois où je l’ai lu (oui, vous avez raison : une fois aurait suffit, mais je tenais réellement à comprendre pourquoi il avait fait le bonheur de milliers de fillettes.)

Banderole citrouille

Variation sur le même thème. Le passage du texte de la comtesse de Ségur sert bien le propos de l’Halloween je trouve. C’est un hasard.

Les citrouilles

J’ai un rapport ambiguë avec la broderie sur canevas de plastique. C’est vraiment agréable à faire, les enfants adorent, mais le papa n’aime pas du tout. Dans le doute, je sers mon plaisir et je persévère. Le modèle est de Mary Maxim.

Fantôme et araignée

Un autre patron de Mary Maxim. Cette araignée est presque aussi sympathique que la Charlotte du Petit monde de Charlotte (voilà un bijou de livre pour enfant qui n’est pas du tout ennuyant!)

Les sorcières

J’ai appris à coudre la feutrine à 14 ans, dans un cours de religion à l’école (c’était vraiment une autre époque…) On faisait des marionnettes à doigts que nous envoyions aux petits malades de Ste-Justine qui devaient subir des injections. J’ai eu la piqûre moi aussi et je n’ai jamais arrêté de coudre des paillettes sur feutre depuis.

IMG_7770

Une infestation

Quand ma fille m’a annoncé qu’elle allait nous faire une infestation de rats pour l’Halloween, j’ai foncé sur le I-Pod pour mettre le disque de Noël de Julie Andrews. Notez le morceau de fromage à gauche qui sort de son imagination débridée.

IMG_7774Patrons  de Marta Stewart ici.

Publicités

19 réflexions sur “Joyeuse Halloween!

  1. derrière ces bricolages se cache une ignominie sans nom,ou le sadisme et l’acharnement à la torture renvoie tous les film d’horreur se r’habiller.lire les petites filles modèle TROIS fois.

    J'aime

  2. Hé boy! J’pense que ton escalier a donné des idées à mon fils Je pense que j’aurai des petites souris collées bientôt dans mon escalier. Et je suis comme toi, je déteste tout ce qui est horreur à l’Halloween.

    J'aime

  3. Bravo! J’ai adoré les rats! Et les banderoles semblent beaucoup à celles que l’on utilise au Brésil pendant la fête de St-Jean. Ici, sauf dans quelques écoles, pour faire sourire les enfants qui le voient à la télé, on ne fête pas l’Halloween; ça ne fait pas partie de notre culture…

    J'aime

    1. Je suis toujours partante pour une fête et ses rituels. Ça sert de ciment social. Mais fêter la mort et la souffrance… Eurk!
      Les banderoles se déclinent à toutes les sauces et vu ce qu’il me reste de pages, j’en referai sûrement!

      J'aime

      1. Tu serais surprise devant la fête des morts au Méxique! J’ai vu à la télé que, dans l’arrière-pays, j’imagine, les gens détèrent les cadavres de ses parentés pour faire des repas avec eux, pour causer, pour danser etc, tout ça en homage à Sainte-Mort!

        J'aime

  4. Qui eût cru que les injections te donneraient cette piqûre pour les décos en feutrine! Moi, j’adore, surtout que j’ai eu l’honneur de bénéficier de tes aiguilles! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s