Les anges sont vaniteux – chapitre 177

Mardi 9 juin

J’ai fini mes corrections ! Comme si ce n’était pas une assez grande joie, James a trouvé une nouvelle gardienne. En fait, c’est plutôt une gardienne potentielle qui, si on prie très fort, nous fera l’honneur de s’occuper de nos enfants, un jour. C’est la fille d’une comptable qui travaille chez Dana Media. Elle termine son cours de gardienne avertie et se lance dans la profession avec la fougue de son âge. Une fougue bien inutile parce qu’elle ne pourra pas venir chez nous avant septembre. D’après ce que j’ai compris, elle arbitre au soccer tous les jours. Les autres jours, elle fait du piano et du hip-hop et je ne sais plus quoi encore.

Sans dénigrer les efforts de James, je mettrais plus d’espoir dans le travail d’un professionnel du miracle. Je travaille sur un cas qui promet. Vous allez être heureux, je ne dis que ça.

Ce midi, James m’a appelée et m’a dit :

— Envoie les enfants au service de garde et rejoins-moi dans une heure au cinéma. J’annule tout, on sort.

Impossible de dire le bonheur que ce téléphone m’a procuré ! J’ai beau savoir que James s’est engagé avec moi devant Dieu et les Hommes, j’ai toujours besoin d’avoir une confirmation qu’il m’aime.

Jean Cocteau disait « il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour. »

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 177

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s