Les anges sont vaniteux – chapitre 175

Dimanche 7 juin

On a brunché chez ma cousine. Après avoir longuement parlé du cas « Simon-Pierre », Brigitte et Pascal ont pris leur air des grands jours. Ce qui nous vient à l’esprit, dans ces cas, c’est une grossesse, mais je sais que c’est impossible : Brigitte n’a plus d’utérus.

— On va avoir un bébé, a -t-elle annoncé.

De toute évidence, elle voulait créer un effet.

À moins que la science ait fait un grand bond cette nuit.

— En fait, a précisé Pascal, on va adopter un enfant.

L’annonce d’une naissance est toujours une fête, mais pour ma cousine qui n’accepte pas d’avoir une fille unique, c’est un bonheur qui touche à l’extase. J’ai sauté dans ses bras et elle s’est mise à pleurer. Je pensais que c’était de joie, mais sans relâcher son étreinte, elle m’a dit :

— Je m’excuse d’avoir mal réagi quand tu m’as annoncé que tu étais enceinte de Raoul.

Je n’ai pas bien compris d’où ça sortait. Je l’ai interrompue.

— Veux-tu arrêter ça tout de suite ? On va laisser les corps morts où ils sont et on va se consacrer aux joies du jour.

James m’a aidée. Pendant que Pascal allait chercher un mouchoir et faisait des blagues sur les hormones de la femme qui attend un bébé, j’ai demandé d’où allait venir cet enfant que nous étions déjà impatients de connaître.

— On ne sait pas encore, a dit Brigitte. J’aimerais beaucoup avoir un bébé noir, mais ce n’est pas un prérequis. Je veux simplement qu’il soit le plus jeune possible. On va regarder du côté des Antilles ou de l’Amérique latine, mais aussi de Taïwan et du Ghana. En Afrique, les délais sont très courts, mais ils laissent sortir peu d’enfants. Nous avons rendez-vous avec une avocate spécialisée en adoption internationale demain.

Je prie pour que Brigitte ne soit pas déçue, encore une fois.

— Savez-vous combien de temps vous devrez attendre ?

— J’espère que nous aurons notre enfant deux ans après la demande, a répondu Pascal. Comme on ne va pas en Chine et qu’on veut un enfant noir, on a plus de chances que ça se réalise.

— C’est long, a dit James.

— Bien sûr, a dit Brigitte en souriant. Mais disons que nous attendons cinq ans, nous aurons notre deuxième enfant à 36 ans. Si on ne dépose pas de dossier, dans cinq ans nous aurons quand même 36 ans et pas de deuxième enfant.

Brigitte a toujours fait preuve de patience, mais là, vraiment, chapeau.

Anne ne pourrait-elle pas s’en inspirer ?

— Pour nous aider à supporter l’attente, on va adopter un chien. Une de mes collègues élève des caniches. Elle aura une portée en fin de semaine. On aura un chiot quand ils seront sevrés.

Adopter un bébé, c’est une bonne idée. Adopter un chien, je ne suis pas sûre. Heureusement, Agathe n’était pas dans la pièce au moment de l’annonce. La mort d’Argile lui a laissé assez de place dans le cœur pour un chien.

Il est hors de question qu’un caniche rentre dans la maison. Je ne vais pas consacrer plus de soins à son brushing qu’au mien.

De mon côté, ma protégée, son mari et leurs enfants sollicitent toutes mes ressources, alors je suis bien content de ne plus m’occuper aussi de la ménagerie.

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 175

  1. Ici, l’adoption par des étrangers est une mesure exceptionnelle et vise surtout à des enfants un peu plus vieux (aussi des bébés – qui sont toujours les préférés par les locaux -, mais pas exclusivement). Il s’agit d’un processus assez long qui commence auprès des autorités de son pays d’origine et continue ici par l’inclusion dans une liste de prétendents et après un stage avec l’enfant disponible et choisi. La majorité des cas c’est d’adoption par des italiens.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s