Les anges sont vaniteux – chapitre 138

Mercredi 1er avril

Que c’est agréable de rentrer à la maison ! Je ne suis pas partie longtemps, mais je regarde ce qui m’entoure d’un œil neuf. C’est beau et ensoleillé, ça sent bon, c’est douillet. Je comprends que Peter ait voulu rester ici et que mes parents étirent toujours leur visite.

Cette maison a la chaleur des gens simples et le bon goût des gens riches.La maison

J’ai recommencé à travailler. J’ai relu les fiches biographiques que Johanne m’avait demandées, mais les personnages restent encore en deux dimensions. Je ne sais pas quoi faire pour les rendre plus vivants. J’ai appelé Johanne qui m’a conseillé de préparer un questionnaire comme ceux que les vedettes remplissent dans les journaux à potins. J’ai aussi lu un livre sur le roman jeunesse et je suis retournée consulter mes vieux devoirs de méthodologie du secondaire pour voir comment construire un plan. J’ai travaillé huit heures là-dessus et pourtant, j’ai l’impression de ne pas avoir avancé d’un pouce. James m’assure que tout le temps que je passe à préparer la rédaction ne sera pas perdu.La préparation

Le problème, c’est que la patience et Anne ne forment pas un couple heureux.

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 138

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s