Les anges sont vaniteux – chapitre 136

Lundi 30 mars

Les alentours de l’abbaye sont jolis, paraît-il, mais c’est difficile à dire avec cette purée de pois. En effet, je suis persécutée par les éléments : brouillard, nuages et pluie accompagnent mon voyage. En plus, il fait froid.Persécutée

Je m’escrime pour qu’Anne ne  puisse rien faire d’autre que réfléchir.

Mais ce n’est pas grave. Quelle bonne idée James a eu de m’envoyer ici ! J’avais peur d’attaquer mon roman, mais finalement j’ai encore plus peur de penser à ma vie alors je me suis lancée.

Misère.

J’ai terminé ma personnification. Je me suis inspirée des personnages du Secret de Vanille, un livre de maman, plutôt que de mes propres enfants. Je n’aime vraiment pas l’idée d’utiliser leurs petits travers. Je vais attendre de voir ce que Johanne en dira avant de travailler sur les lieux et les intrigues.

Travailler sans travailler. Branleuse.

Ce soir, je suis allée aux Vigiles. Regarder les sœurs se déplacer discrètement et les entendre chanter le grégorien, c’est un concentré de paix.Concentré de paixJe rayonne de bonheur en pensant que demain, je retrouverai James, Agathe, Lionel et Raoul. Mes amours. C’est à ça que mon séjour aura véritablement servi : à me rendre compte que j’ai envie de passer tout mon temps avec eux. Mon bonheur est moins loin que je le croyais.

Anne aura quand même réfléchi un peu.sun-in-the-hand-615285_1920

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 136

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s