L’armistice

Aujourd’hui, 11 novembre 2016, c’est le jour du Souvenir. Je me souviens et j’éprouve un large spectre d’émotions depuis le début de la semaine.Le coquelicot

Dimanche, j’ai assisté à la cérémonie de l’armistice. Il faisait beau, mais je n’étais pas habillée assez chaudement. J’ai grelotté une heure en pensant aux souffrances endurées par les soldats des deux Guerres mondiales. C’est un lieu commun de dire que sans eux, ma vie ne serait pas ce qu’elle est.Le jour du Souvenir

Lundi, j’ai visité la citadelle de Québec. Cette fois, j’avais mis mon manteau d’hiver, ma tuque et mes gants. J’étais bien contente d’être habillée chaudement parce que sur la falaise de Québec, un vent froid souffle et se prend pour son cousin gaspésien.Québec de la Citadelle

J’ai assisté au coup de canon donné chaque jour à midi. Les touristes, mon mari et moi attendions impatiemment le grand boum, en sachant précisément quand il surviendrait. Malgré le côté festif et inoffensif de la chose, quand le coup est parti, je me suis bouché les oreilles et j’ai eu peur. Terriblement peur. Notez le sursaut de mon mari qui filmait.

Je comprends la terreur qu’a ressentie Marcel Auger, le héros la Peur au ventre, lorsqu’il s’est retrouvé dans une guerre beaucoup trop grande pour lui. L’empathie m’a permis d’écrire ce livre et de donner une voix aux petits soldats.La peur au ventre

L’après-midi, je suis allée voir Hacksaw Ridge qui raconte l’histoire d’un États-Unien qui participe à la Deuxième Guerre mondiale en refusant de porter les armes. Ce film est bouleversant par son extrême cruauté, mais édifiant quand à la grandeur de l’être humain.

Comme vous l’imaginez, je suis rentrée à la maison assez sonnée. J’étais pourtant anxieuse. Le lendemain, j’allais assister à des élections historiques.

Vous connaissez le résultat. Mon coeur est écartelé entre l’image positive du soldat inconnu qui a sacrifié sa vie pour sauver le monde libre et le partisan de Trump qui prêche la suprématie de la race blanche.

En une journée, le gentil voisin n’est plus un modèle pour personne. Il est devenu un monstre.Cimetière Normandie

Publicités

2 réflexions sur “L’armistice

  1. Ici au Brésil on a encore des anciens soldats vétérans de la Deuxième Grande Guerre et qui ont fait partie de la Force Expéditionaire Brésilienne qui est allée lutter contre les fascistes en Italie.

    Nous-autres aussi nous sommes très surpris par le résultat des élections aux EEUU. Le monde tourne à droite, il me paraît! Tantôt on aura des élections en France, n’est-ce pas? Chez nous, en 2018, pour la présidence, les conservateurs seront certe plus fort…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s