Les anges sont vaniteux – chapitre 39

Jeudi 25 septembre

J’ai terminé mon contrat pour Lumières. C’était particulièrement difficile : l’enseignement du participe passé. Franchement, tu parles d’un sujet platte. J’ai ramé, mais j’ai réussi à ajouter un peu d’humour dans le dossier.

Le résultat n’est pas terrible, mais je mets quiconque au défi de faire mieux qu’Anne.

Agathe et moi, on est allées chercher Lionel au service de garde. C’est vraiment broche à foin. Les maternelles doivent traverser la rue pour se rendre au pavillon A. Quel boulot pour les éducatrices qui doivent rameuter quinze enfants avec les boîtes à lunch, les sacs d’école et tous les autres accessoires ! Je n’ose même pas imaginer ce que ça sera cet hiver avec les habits de neige, les bottes, les tuques et les mitaines.

On traverse

Colette, l’éducatrice d’Agathe, a choisi le nom de son groupe d’une manière particulièrement vicieuse. Elle a fait voter les enfants. Ils avaient le choix entre dragon, dinosaure et papillon. Diviser le vote des garçons pour faire gagner celui des filles, c’est machiavélique. Lionel, lui, est avec les explorateurs. Point final. Il faut croire que Denis, son éducateur, est partisan d’une dictature éclairée.

Stadacone 1535

Le point de vue de Denis a du bon. Le Patron est adepte du libre arbitre et ça donne parfois des résultats critiquables.

Publicités

5 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 39

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s