Les anges sont vaniteux – chapitre 12

Samedi 26 juillet

J’aime beaucoup la blague du gars qui dit que les deux plus beaux jours de sa vie sont celui où il a acheté son bateau et celui où il a vendu son bateau. C’est mon cas avec les vacances en camping.

Au moment où j’écris ces lignes, les enfants sont devant la télé dans des pyjamas propres et secs. James et moi, on prend un deuxième bol de café au lait en regardant tomber la pluie derrière la porte-fenêtre.

Café au lait

Finalement, je n’ai pas supporté une journée de plus au camping. Quand les gars sont revenus de la corvée de vaisselle hier midi, Raoul a glissé dans la boue. Les assiettes ont fait un vol plané qui s’est terminé dans une flaque d’eau brune tandis que Raoul venait s’étaler de tout son long contre la patte de la table à pique-nique. Il a d’abord ri puis quand il a vu que son genou saignait un peu, un torrent de pleurs s’est ajouté au déluge qui tombait du ciel.

Larmes + pluie

Je n’en suis pas fier, mais il y avait aussi mes larmes de rire.

J’ai vu rouge. Deux heures plus tard, on était assis dans l’auto avec armes et bagages. J’ai passé l’après-midi à laver enfants, vêtements et matériel pendant que James faisait l’épicerie et nous préparait un vrai repas. On s’est tous couchés tôt dans des lits chauds et moelleux. Demain, on part pour la Gaspésie, chez les beaux-parents.

Lits moelleux

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 12

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s