Le temps qui passe

Je n’ai pas la larme facile au cinéma. Mais il s’agit que je voie une scène de « temps qui passe » pour que je hoquette comme un bébé.

Horloge_du_musée_d'Orsay

Je me liquéfie à chaque fois que Le château de ma mère se termine.

Quand j’ai revu Cinéma Paradiso avec les enfants, j’ai fait mon repassage pour me donner une contenance. À la fin, mon mari a dit : « regardez, pour une fois, maman ne pleure pas dans la scène des baisers! » Il s’est retourné et a hurlé de rire en voyant mon visage baigné de larmes. Cette finale me chavire tellement que j’arrive même à pleurer quand j’entends la musique seule.

Hier soir, je me suis bien vengée de lui. Je lui ai montré la publicité qui suit, et c’est moi qui l’ai regardé se moucher. Pleurer pour de la gomme, ce n’est pas mieux!

Publicités

4 réflexions sur “Le temps qui passe

  1. En promenant avec délice sur ton blog, je ne peux que m’arrêter sur ce billet : moi, c’est La route de Madison : la main de Meryl Streep sur la poignée de sa voiture lorsqu’elle voit Clint Eastwood qui l’attend ….Une vraie fontaine ….qui fait rire tout la famille!!! @ bientôt, Even

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s