Et Dieu créa les amis…

En faisant le ménage de mon ordinateur (oui, je sais, je suis la seule personne au monde à faire ça), j’ai retrouvé un vieux document. À l’époque, ma mère nous avait offert, à mon mari et moi, le livre Et Dieu créa les Français… de Louis-Bernard Robitaille.

Dédicace maman

Je ne me souviens pas l’avoir lu, mais je me rappelle l’introduction que j’avais trouvée très drôle. Je l’avais postée à Agnès et Pascal, mes amis français. Quelques semaines plus tard, j’ai reçu une lettre de Pascal où il pastichait Robitaille avec un talent fou. Il m’a donné la permission de publier son texte.

Voici d’abord l’original :

« Si l’on en croit une légende persistante, la création même de la France fut à l’époque un objet de controverse. À la vue de ce nouveau pays, tous ses voisins européens, du Nord, de l’Est et même du Sud, se réunirent pour partager leur indignation et envoyer auprès de Dieu une délégation chargée de lui présenter ses griefs. À un seul pays, disaient-ils, Dieu avait tout donné : la mer Méditerranée et l’océan Atlantique, la plaine fertile et d’orgueilleuses montagnes, le soleil du Midi et les brumes mélancoliques du Nord, la cuisine au beurre et la cuisine à l’huile, les subtilités inépuisables des plus vieux vignobles du monde et la convivialité des pays buveurs de bière. Était-ce une manière de concevoir la justice divine?

Dieu réfléchit à cette avalanche d’arguments et, en son for intérieur, admit qu’il avait eu en cette occasion la main lourdement généreuse. Alors, pour contrebalancer ces avantages et privilèges exorbitants, Dieu créa les Français.

Et les autres pays européens estimèrent que désormais le partage était équitable… »

coeur français

Avant de vous montrer la réponse de Pascal, je clarifie deux points. Les dominos font référence à un dessert que ma mère faisait. Certains l’appellent la barre Nanaimo. Ça y ressemble, mais c’est bien meilleur. Peut-être parce que c’est ma mère qui les faisait…

thumb.php

Pour ce qui est de la sauce « Worcestershire », Pascal rend hommage à mon merveilleux accent anglais (il est Français et c’est bien connu, au pays des aveugles, les borgnes sont rois).

« Concernant la légende sur la création de la France, il m’est revenu une vieille histoire que les marins bretons se racontaient le soir dans les tavernes si typiques du vieux Saint-Malo :

“Si l’on en croit une légende persistante, la création même du Québec fut à l’époque un objet de controverse. À la vue de ce nouveau pays, ses voisins du Sud (les Macdonaldiens dont les fameux descendants ont inventé le steak entre deux tranches de pain) et ses voisins du Nord (peu nombreux, certes, mais causant de nombreux accidents en creusant des trous dans la glace… drôle de coutume!) se réunirent pour partager leur indignation et envoyer auprès de Dieu une délégation chargée de lui présenter ses griefs. À un seul pays, disaient-ils, Dieu avait tout donné : de grands espaces forestiers, peu d’habitants pour que chacun se développe à sa guise sans gêner son voisin, des lacs, une ville du même nom que le pays (ce qui facilite les étudiants en géographie, mais pas les agences de voyages!), la cuisine au beurre, les dominos et la worcesteshire (approximatif… mais les marins bretons connaissent mal l’anglais…), Diane Tell et Robert Charlebois. Était-ce une manière de concevoir la justice divine?

Dieu réfléchit à cette avalanche d’arguments et, en son for intérieur, admit qu’il avait eu en cette occasion la main lourdement généreuse. Alors, pour contrebalancer ces avantages et privilèges exorbitants, Dieu créa le Canada et rattacha le Québec à la couronne anglaise pour quelques siècles à venir.

Et les voisins estimèrent que désormais le partage était équitable…” »

Coeur Québec

Publicités

8 réflexions sur “Et Dieu créa les amis…

  1. La France fait encore rêver d’elle…et les draps s’en souviennent (seuls ceux qui connaissent le patrimoine de la chanson francophone pourront y voir l’allusion…)…bref, merci d’avoir publié cette réplique à cette fable « insultante » non mais !! vive le Québec où l’on parle une langue que tout le monde comprend chez nous…best regards et tout ce genre de choses plait il ?

    J'aime

  2. Ici, on fait la même blague au sujet de la création du Brésil et des brésiliens… Tu vois, nous avons aussi le coutume de rire de soi-même! Et quelle coïncidence: c’est de la région de St-Malos qui est venu Daniel de La Touche, Seigneur de La Ravardière, qui, en 1612, à fondé São Luís, ma ville natale!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s