Les anges sont vaniteux – chapitre 187

Lundi 22 juin

Si j’avais su que j’aurais autant de travail, je n’aurais jamais donné mon nom pour être bénévole à la kermesse de l’école. Évidemment, je suis partie affronter la canicule et six cents enfants turbulents en traînant une poche de stress sur le dos. Là-bas, j’ai eu la bonne surprise d’apprendre que j’avais été jumelée avec Dominique. Nous avons mené notre ballon musical de main de maîtresse. C’était génial sauf qu’il faisait chaud en titi.

J’ai eu la peur de ma vie, en rentrant à la maison à 13 h avec les grands. La voiture de James était dans l’entrée. Je me suis précipitée à l’intérieur pour voir s’il n’était pas blessé. Il m’a tout de suite rassurée.

— Non, non, ne t’inquiète pas, j’ai pensé que tu devais travailler. Comme j’ai eu un gros rush la semaine passée et que tu t’es occupée de tout, c’est à mon tour de prendre le relais.

Je lui ai répondu mon classique :

— Oh, James…

J’aime cet homme à m’en confesser.

« Péché » pardonné.

Publicités

2 réflexions sur “Les anges sont vaniteux – chapitre 187

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s